mot maquis

 

Accueil > chantiers > au bord de la ville

au bord de la ville

7 Avril

Au bord de la ville, je suis une figure qui s’étire. A mes débuts – 1673 – j’étais hébergé dans le cerveau de l’ingénieux La Feuille. Mais de la conception à la réalisation, il y a des pas de fourmis de géants de travers en arrière, je vais pas tout vous refaire, sachez qu’après avoir transité par Niquet, l’ingénieur Gaschon enfin a concrétisé : le 21 mai 1821, première pierre, façon de parler, au début on n’a rien vu. A la sortie de l’eau : un arc de cercle assorti de deux musoirs circulaires de 30 mètres de diamètre, à 6 canons chacun, et protégés par un mur haut de 6 mètres. Elégance, efficacité. En 1882, deux ingénieurs lancent deux épis, chacun le leur, à l’Est et surtout à l’ouest, le plus long, l’épi Dellon : 850 mètres au départ, 1050 mètres à l’arrivée après le prolongement de 1978. Au final : 2 KM 500. Pas mal. Je suis une figure qui s’étire sous un ciel qui en rajoute. Toujours plus grand. Mais chacun sait, c’est le port que je suis, de près. Je suis sa toise, adaptable et précise.

vendredi 26 novembre 2010, par Juliette Mézenc

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Licence Creative Commons
les images et les oeuvres numériques du site sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.